Campagne de vaccination HPV pour les élèves de 5e

Senior | Santé | Jeune | En visite dans le 06 | En situation de handicap | En famille | En activité

Mis en ligne le

Une campagne de vaccination gratuite « généralisée » et volontaire dans les collèges pour mettre fin aux maladies induites par le papillomavirus humain (HPV) a été lancée à la rentrée.

Young doctor giving a patient injection. - Image en taille réelle, .JPG 7,11Mo (fenêtre modale) Life in the hospital. Helping people. © Foremniakowski

Les équipes du Département des Alpes-Maritimes vont mener à bien cette campagne vaccinale dans les collèges des Alpes-Maritimes.

Afin de sensibiliser les parents et les élèves concernés, une grande campagne d'information portée par l'Institut national du cancer (INCa) a démarré le 4 septembre. Un kit leur a été remis au cours du mois de septembre par l’intermédiaire de l’établissement scolaire, comprenant :

  • un courrier expliquant la démarche ;
  • un dépliant expliquant les enjeux de cette vaccination pour la santé de leurs enfants et les orientant vers des sources d’information complémentaires ;
  • une autorisation de vaccination à signer par les parents ;
  • une enveloppe de retour pour l’autorisation à remettre à l’établissement scolaire.

Une fois l’accord transmis via le formulaire d’autorisation à l’établissement, les élèves auront un rendez-vous pour se faire vacciner au sein du collège par un professionnel de santé.

Questions / réponses autour de la vaccination des collégiens contre le HPV 

1 – Pourquoi proposer la vaccination en collège en classe de 5ème ?

La vaccination est un acte de prévention pour l’avenir de votre enfant avant même son entrée dans la vie sexuelle. En effet, les préservatifs protègent imparfaitement contre l’infection aux HPV car ils ne couvrent pas l’intégralité des parties génitales. Ce sont des virus très résistants (même aux désinfectants) qui survivent longtemps sur les surfaces inertes contaminées. Seule la vaccination des jeunes filles et garçons protège donc contre les HPV. Aujourd’hui, la vaccination prévient jusqu’à 90% des infections HPV à l’origine des cancers. Faire vacciner son enfant dès 11 ans, c’est garantir une plus grande efficacité du vaccin. 

2 – Recommandation et schéma vaccinal ?

  • Pour tous les jeunes garçons et toutes les jeunes filles âgés de 11 à 14 ans révolus en 2 injections, espacées de 6 à 13 mois. Les vaccinations effectuées en collège seront espacées de 6 mois avec une 1re dose à l’automne et une 2e dose avant les vacances estivales.
  • En rattrapage, en 3 injections, pour les jeunes âgés de 15 à 19 ans qui n’auraient pas été vaccinés entre 11 et 14 ans révolus.

3 - La vaccination contre les HPV est-elle vraiment utile ?

La vaccination contre les HPV est utile car elle empêche pour une majorité de ces virus, le développement des lésions précancéreuses des organes génitaux et de la sphère ORL et protège l’apparition des verrues ano-génitales.
Chaque année en France, 6 400 nouveaux cas de cancers sont causés pas virus HPV. S’ils concernent en majorité les femmes, plus d’un quart des cancers touche aussi des hommes (cancers des organes génitaux, de la sphère ORL...).

4 - Les vaccins sont-ils remboursés ?

Le vaccin contre l'infection à papillomavirus humain (HPV) fait partie des vaccins pris en charge par l'Assurance Maladie. Il est remboursé sur prescription médicale à 65 %. Les organismes complémentaires interviennent habituellement pour compléter le remboursement.

La vaccination peut être gratuite dans certains centres de vaccination. Elle est également gratuite lorsqu’elle est réalisée dans les collèges dans le cadre de la campagne nationale de vaccination des élèves de 5e.

5 - Où se faire vacciner ?

La vaccination est possible dans un cabinet médical par un professionnel de santé (médecin, sage femme, infirmier ou pharmacien), un centre de planification, un centre de santé, un CeGIDD ou service de vaccination publique.

Pour tout conseil, adressez-vous à votre médecin ou à un autre professionnel de santé.